profile

Bonjour, je suis Greg Previn.

Ondes : ce que nous savons et ce que nous ne savons pas

Published almost 2 years ago • 7 min read

Chers amis,

Les rayonnements électromagnétiques inquiètent beaucoup de personnes. D’autant plus avec les nouvelles sources de radiations, comme la 5G et le Wi-Fi à 5 GHz.

Depuis l’avènement des GSM et du Wi-Fi, nous avons été exposés à de grands volumes de radiations pour la première fois dans l’Histoire. Beaucoup donc se posent des questions sur les conséquences à long-terme.

Il est malheureusement compliqué de trouver un expert du sujet qui soit neutre, qui puisse analyser les données sans a priori. Bref, un scientifique au sens premier du terme.

Les lignes à haute tension, la radio, la télévision, les téléphones mobiles, l’appareil à rayons X, et le soleil produisent tous des rayonnements électromagnétiques (REM), un vaste spectre de fréquences et de longueurs d’ondes.

Nota Bene : Le terme REM, s’utilise de façon interchangeable avec CEM, champs électromagnétiques.

[NIH DOHS]

Les ondes Wi-Fi et 5G sont des micro-ondes (comme le four micro-ondes) proches des infrarouges. Elles appartiennent aux rayonnements non-ionisants. Leur premier effet est de créer de la chaleur [étude]. Si l’on a chaud à la terrasse ensoleillée d’un restaurant d’altitude en plein hiver, c’est grâce aux rayonnements infrarouges du soleil. De même, les micro-ondes réchauffent une assiette de pâtes ou une tasse de thé.

À première vue, rien d’inquiétant, ni de très nocif.

Par opposition, les rayonnements ionisants (radioactifs, rayons X, etc., tous ceux au-dessus du spectre de la lumière visible) sont connus pour être dangereux. C’est pourquoi les techniciens qui font faire des radiographies à longueur de journée portent des vêtements de protection.

Hors rayonnements ionisants, on peut citer comme dangereux les rayonnements, puisque, comme vous le savez, ils provoquent des coups de soleil et des cancers de la peau.

Que dit la recherche sur le Wi-Fi, 3G, 4G, micro-ondes et autres rayonnements cellulaires ?

Les nombreuses recherches menées jusqu’à aujourd’hui ont montré que les rayonnements Wi-Fi, 3G, 4G, GSM et micro-ondes sont sans danger lors d’une utilisation normale [source].

Il faut souligner que certains professionnels de santé mettent en doute l'innocuité de ces rayonnements électromagnétiques [je vous renvoie au 5G Appeal ici et ].

Des études d’ampleur sont en cours pour évaluer tous les effets de long-terme liés à l’utilisation des téléphones mobiles [source]. Les résultats de ces études ne seront pas connus avant plusieurs années.

Personne ne remet en cause le fait que les rayonnements électromagnétiques provoquent un échauffement des tissus du corps lorsque utilisés de façon inappropriée.

Étant donné que la production de spermatozoïdes ralentit lorsque la température augmente, elle est susceptible d’être affectée par la présence d’un téléphone dans les poches avant du pantalon.

Certaines études (mais pas toutes) sur les animaux ont montré que les rayonnements électromagnétiques du téléphone portable ont un effet négatif sur la motilité et la quantité de spermatozoïdes [source].

L’exposition chronique à la chaleur des radiations peut abîmer les yeux et la peau. C’est pourquoi les autorités ont instauré des plafonds limites d’exposition aux rayonnements pour les antennes-relais. Il faut distinguer trois mesures :

  1. La limite d’émission au niveau de l’antenne ;
  2. La limite d’exposition pour vous (les radiations qui vous atteignent). La valeur limite d’exposition est de 41 Volts/mètre en France, mais de 5 Volts/mètre à Paris (voici pourquoi il existe une telle différence entre la capitale et la province) ;
  3. Le DAS (Débit d’Absorption Spécifique), en anglais SAR (Specific Absorption Rate), qui s’exprime en W/kg, et qui comporte différentes valeurs pour la tête, le tronc et les membres [source].

La question des DAS

Les mesures de DAS en France et aux États-Unis ont montré que les plupart des téléphones dépassent les normes lorsqu’ils touchent le corps [étude].

Les fabricants de téléphones essayent de traiter ce problème en recommandant que les téléphones soient tenus à 25 mm de la tête [source]. Il est difficile de confirmer que ce soit une précaution suffisante. Des études supplémentaires sur ce sujet sont nécessaires.

Y a-t-il d’autres effets que les effets thermaux ?

Beaucoup s’interrogent sur l’existence d’autres effets des rayonnements électromagnétiques (micro-ondes, téléphones mobiles, Wi-Fi). Notamment, des dégâts sur l’ADN, une perméabilité de la barrière hémato encéphalique (entre le sang et le cerveau), ou des cas de cancers.

Certaines études ont suggéré une corrélation entre les rayonnements électromagnétiques (téléphones) et la hausse du risque de fausse-couche. Les résultats de ces études ne sont pas toujours fiables, car il est difficile d’écarter d’autres facteurs, liés au mode de vie, qui pourraient expliquer ces fausses couches.

Il est urgent de rassembler plus de données, et de mener des essais cliniques dans les règles de l’art pour dissiper ces incertitudes.

Cancer, ondes et OMS

En 2011, l’OMS a classé les REM (rayonnements électromagnétiques) comme possibles carcinogènes humains — classe 2B [source].

Cette classification 2B porte à confusion.

Elle ne veut pas dire que les REM causent le cancer.

Les lobbyistes des télécoms s’amusent à dire que la catégorie 2B inclut aussi les fougères et l’extrait de feuille d’aloe vera.

C’est vrai. Mais ça n’aide pas à comprendre la classe 2B. En pratique, cela signifie que les preuves sont limitées, et que des recherches supplémentaires sont nécessaires. Depuis 2011, de nouvelles preuves ont été apportées [source], mais nous n’avons pas encore de conclusions définitives.

En 2020, une méta-analyse a conclu qu’au-delà de 1000 heures passées sur un téléphone, le risque de tumeur augmente significativement [source].

En 2014, une étude française a montré que 30 mn de téléphone par jour pendant 5 ans augmentait sensiblement le risque de tumeur [source].

Deux études (l'une de 2013, l’autre de 2020) ont montré que les femmes qui portaient leur téléphones dans leur soutien-gorge avaient un risque accru de cancer du sein [source].

En 2020, une étude de Yale a montré que les utilisateurs intensifs de téléphone avaient un risque plus élevé de cancer de la thyroïde [source].

Beaucoup d’études sur les animaux ont obtenu des résultats non-concluants ou étaient mal conçus. Pour y remédier, une vaste étude américaine a analysé l’exposition continuelle aux rayonnements 2G et 3G de rats dès la gestation. Ils n’ont pas observé de hausse des fausses couches, mais les nouveaux-nés pesaient moins que ceux du groupe contrôle. Les rats mâles irradiés développaient sensiblement plus de gliomes et de tumeurs au cœur [source]. Ce genre de maladies sont courantes chez les rats, irradiés ou non.

Je pourrais citer d’autres études (notamment animales), mais ce n’est pas le but ici.

À chaque fois, l’augmentation du risque n’est pas énorme, mais elle reste mesurable. À l’inverse, d’autres études n’ont pas montré de lien entre REM et cancer/tumeur [source, source].

Pour des raisons éthiques, les études humaines sont observationnelles et les seules études solides (randomisées, double aveugle et placebo) sont faites sur des animaux.

Dans les études d’observation, il faut comprendre que les usages du téléphone rapportés par les utilisateurs ne sont pas toujours exacts. Ils peuvent être fortement sous-évalués ou surévalués. Dès lors qu’un sujet soupçonne que la tumeur a été provoquée par les ondes, il aura tendance à surestimer son usage.

Ceci nous empêche d’avoir des résultats concluants sans équivoque. Pour cette raison, il n’est pas certain que nous puissions un jour trancher avec certitude la question du potentiel cancérigène des REM.

Certains scientifiques réclament que les REM passent de classe 2B (possible carcinogène) à 2A (probable carcinogène) [source].

Risque de leucémie chez les enfants

Plusieurs études d’observation ont conclu à un lien entre REM (notamment des lignes à haute tension) et leucémie chez les enfants [source].

En 2015, le Comité Scientifique de la Commission Européenne a admis une corrélation entre une forte exposition aux REM et la leucémie de l’enfant, sans néanmoins établir de lien de causalité [source] : il est dit qu’il y a un lien, mais pas que les REM causent la leucémie.

Deux études californiennes de 2016 et 2017 n’ont pas pu confirmer la corrélation, mais affirment que le risque n’est peut être écarté [source].

Et la 5G ?

À ce jour, les gouvernements affirment qu’une exposition modérée à la 5G est sans danger, mais des seuils ont été mis en place [source].

Nous n’avons pas encore la preuve que la 5G soit parfaitement sans danger. Pour cela, nous aurions besoin d’études sur un grand nombre de sujets.

Il ne fait aucun doute que la 5G à très haute dose peut brûler la peau (littéralement). D’ailleurs, les radiations de micro-ondes sont étudiées comme thérapie anti-cancer [source]. L’idée est d’utiliser les micro-ondes pour chauffer la tumeur de manière à la rendre plus sensible à la chimiothérapie.

Certains scientifiques soupçonnent la 5G (ondes millimétriques) à haute dose de modifier l’expression des gènes des cellules de la peau (en plus de chauffer) [source]. Certaines modifications n’avaient pas été observées en chauffant la peau d’une autre manière.

Il faudrait de nombreuses études en double aveugle, et placebo afin de valider cette affirmation [source].

Ce qui inquiète certains scientifiques, dont des chercheurs de l’Université de New York, c’est que les réglementations en vigueur datent des années 1990, bien avant l’explosion des communications sans fil et de la multiplication des émetteurs en tout genre (ampoules, montres connectées, jouets connectés…) [source].

Il est d’autant plus urgent de lancer de nouvelles études biologiques sur les ondes millimétriques 5G.

À bientôt,

David Farel

PS : Si vous pensez que ce message peut être utile à un proche, je vous encourage à le lui transférer.

Bonjour, je suis Greg Previn.

En me lisant, vous apprendrez à prendre soin de votre hygiène électromagnétique, pour vous, mais aussi pour vous proches.

Read more from Bonjour, je suis Greg Previn.

Chers amis, Connaissez-vous cet exercice ? Prenez votre téléphone... Sur iPhone : Ouvrez Paramètres Puis, Général Puis, Mentions légales et certifications Puis, Exposition aux RF (= Radiofréquences) Lisez attentivement les 2 premiers paragraphes (surtout la dernière phrase du second paragraphe), puis revenez ici lire la suite de ce message Sur Android : Ouvrez Paramètres Puis, À propos du téléphone Puis, Libellés réglementaires et lisez le paragraphe sur les Radiofréquences, puis revenez ici...

18 days ago • 3 min read

Chers amis, Début mars a eu lieu à une conférence qui est actuellement disponible en rediffusion à la demande. Je vous recommande chaudement de la regarder jusqu'au bout, tant les informations diffusées sont justes et précieuses. N'hésitez pas à la diffuser autour de vous. À bientôt, Greg Previn

23 days ago • 1 min read

Chers amis, Vous avez certainement entendu parler du Linky (en France), ou des compteurs connectés plus largement. Vous savez que beaucoup de gens s’en méfient, mais vous ne savez pas vraiment pourquoi, ni ce que vous pouvez faire contre. Nous allons en parler. Dans le même temps, peut-être avez-vous réfléchi à installer des panneaux solaires chez vous ? Peut-être même avez-vous franchi le pas ? Peut-être vous demandez-vous quelle est leur répercussion sur votre hygiène électromagnétique ?...

about 1 month ago • 8 min read
Share this post